Clifford Brandt sous les verrous pour kidnapping présumé, rien à voir avec le secteur des affaires…

L’implication de membres du secteur privé dans des crimes n’est pas une nouveauté, selon le RNDDH

P-au-P, 24 oct. 2012— L’arrestation de l’homme d’affaires Clifford Brandt par la police haïtienne pour kidnapping présumé, n’a rien à voir avec le secteur privé, selon Hervé Denis, président de la chambre de Commerce et d’industrie d’Haïti (Ccih).

« C’est un acte individuel qui n’a aucun impact sur la Ccih (…) et nous demandons à la justice d’être célère, car le banditisme est nocif au climat de développement des affaires », déclare Denis à AlterPresse, soulignant que Brandt n’est pas membre de la Ccih.

Appréhendé le 22 octobre au local d’une entreprise familiale à Delmas (périphérie nord), Clifford Brandt est toujours entre les mains de la police en attendant que son dossier soit transféré au parquet de Port-au-Prince pour les suites légales.

Des commentaires à travers les réseaux sociaux sur cette affaire ont tendance à faire croire à une « pratique habituelle [au sein] d’un secteur où tout (serait) possible pour faire des affaires ».

Hervé Denis rappelle que « tout individu est innocent jusqu’à ce que la justice le condamne pour une infraction » et souligne que l’institution qu’il dirige a pour principe « d’applaudir à l’arrestation de tout bandit quelque soit son origine sociale ou sa nuance épidermique ».

Pour le Réseau national de défense des droits humains (Rnddh), il n’y a rien d’étonnant car ce n’est pas une nouveauté que des membres du secteur des affaires soient mêlés à des crimes de ce genre.

« On doit se rappeler de tous les moyens utilisés par la bourgeoisie et le secteur privé des affaires pour corrompre la justice dans l’affaire de Stanley Handal impliqué dans un cas similaire en 2005 », tient à préciser Pierre Espérance à AlterPresse

Le 23 août 2005, la police avait arrêté l’homme d’affaires Stanley Handal dans le cadre de l’enquête autour de la disparition de Nathael Aléus Génélus, jeune employé de la Unibank.

Selon les informations disponibles dans la presse à l’époque, l’enquête policière a mis à jour l’existence d’un réseau de malfaiteurs spécialisé dans le blanchiment d’argent de la drogue et les actes de kidnapping. Handal serait le maitre-à-penser de ce gang.

Pourtant un arrêt du 9 février 2006 de la Cour d’appel avait ordonné la libération de Handal et de 3 policiers co-inculpés.

Avec le souvenir de cette affaire auquel il rajoute l’impunité actuelle et la corruption du système judiciaire haïtien, Pierre Espérance se dit être « très pessimiste quand à l’aboutissement du dossier de Clifford Brandt ».

Et Allo la police !

Tout en exprimant son désaccord avec la pratique de la police de diffuser les images de personnes n’ayant pas été condamnées par décision de justice à son programme télévisé « Allo La Police », le Rnddh a quand même souligné que ce traitement médiatique ne peut être uniquement réservé aux gens « moins aisés ».

Deux Brandt, Fritz Patrick Louis Brandt et son fils David ont été appréhendés le 26 juillet 2007 sur ordre de Claudy Gassant, commissaire du gouvernement de Port-au-Prince à l’époque. Ces deux Brandt auraient fait l’utilisation de bordereaux falsifiés pour dédouaner un camion estimé à 100,000.00 dollars. Peu de temps après, ils ont été libérés.

Y a-t-il demande d’extradition ?

Par ailleurs, une rumeur de demande d’extradition de Clifford Brandt par les Etats-Unis d’Amérique circule à Port-au-Prince.

Contactée par AlterPresse, l’ambassade des Etats-Unis n’a pas encore réagi.

De son coté, le porte parole de la Police nationale d’Haïti (Pnh), Frantz Lerebours, a fait savoir à AlterPresse qu’il n’est pas en mesure de confirmer ou d’infirmer les bruits relatifs à une demande d’extradition vers les Etats-Unis de Clifford Brandt.

La Pnh promet de ne pas faire de secret sur le dossier mais souhaite garder certaines informations pour la bonne marche de l’enquête.

Parallèlement, Carlo Saint-Fort et Ricot Pierre-Val, deux présumés complices de ont été arrêtés dans la ville de Ouanaminthe (Nord-est) lorsqu’ils s’apprêtaient à passer la frontière vers la République Dominicaine, annoncent les médias. [efd apr 24/10/2012 16 :30]

Source photo : réseaux sociaux

http://www.alterpresse.org

Une réflexion sur “Clifford Brandt sous les verrous pour kidnapping présumé, rien à voir avec le secteur des affaires…

  1. Et ceux qui ont fait usage de faux ils seront blanchis?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s