Fonds-Verrettes isolé du reste du pays

La rivière en crue de Soliette coupe Fonds-Verrettes du reste du pays

par Ethzard Cassagnol

SANDY.jpg 3

 

Fonds-Verrettes, 28 nov. 2012 [AlterPresse] — L’entrée de Fonds-Verrettes est bloquée depuis le lundi 26 novembre 2012 et le transport vers Port-au-Prince paralysé, suite à une mobilisation des habitants de la localité de Soliette, constate AlterPresse.

Soliette est située à l’entrée de Fonds-Verettes.

En crue depuis le passage du cyclone Sandy en octobre 2012, la rivière, qui porte le même nom, empêche la circulation de véhicules.

Impossible pour les bus et autres véhicules de transport public de traverser, sans l’aide d’une pelleteuse. La plupart des conducteurs ont décidé de ne plus faire le trajet jusqu’à Port-au-Prince.

Le lundi 26 novembre 2012, des voyageurs, revenant d’Anse-à-Pitres, ont dû rebrousser chemin, pour emprunter la route de Jacmel, vers le Sud-Est, en passant par Grand Gosier, afin d’arriver sur Port-au-Prince par la route nationale No. 2.

Il en résulte beaucoup de déficits chez les producteurs de produits maraichers, produits en grande partie périssables, témoignent Reynald Paul et Jean André Pierre, deux agriculteurs.

Les commerçantes, traditionnellement appelées « madan Sara », se plaignent également des pertes occasionnées avec la crue de la rivière (récalcitrante) qui a quitté son lit pour envahir la route.

Ces « madan Sara », qui achètent des produits à la Forêt des Pins et dans les zones avoisinantes pour les transporter à Port-au-Prince, rapportent combien les camions tombent très souvent en panne.

Ce qui les force à retarder de 2 à 3 jours leurs voyages, alors qu’entretemps, les fruits et légumes périssent.

Des malades, souhaitant se déplacer pour recevoir des soins dans d’autres communes ou la capitale, doivent faire preuve de la même patience.

A Fonds-Verrettes, il est pourtant parfois difficile de trouver une infirmière.

De plus, certains conducteurs ont décidé d’augmenter le prix des transports. Les chauffeurs de camionnettes font payer 400.00 gourdes au lieu de 200.00 gourdes (US $ 1.00 = 43.00 gourdes ; 1 euro = 60.00 gourdes aujourd’hui) pour le trajet Port-au-Prince/Thiotte, et ceux des camions 250.00 gourdes au lieu de 150.00 gourdes.

Mécontents de cette situation, les habitants de Soliette ont décidé de bloquer totalement la route.

Ils réclament que les autorités construisent un pont au-dessus de la rivière pour libérer enfin la commune de son isolement.

http://www.alterpresse.org

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s