Agriculture : La récolte de riz, affectée par une épidémie d’insectes

Agriculture : La récolte de riz, affectée par une épidémie d’insectes dans la vallée de l’Artibonite

par  Exalus Mergenat

Gonaïves, 02 janv. 2013 [AlterPresse] — Les agricultrices et agriculteurs de plusieurs zones dans la vallée de l’Artibonite ont perdu, fin décembre 2012, leurs récoltes de riz ravagé par une épidémie d’insectes, selon les informations rassemblées par l’agence en ligne AlterPresse.

RIZ PLANTATION

Des bestioles, identifiées comme des punaises, ont attaqué la culture de riz des paysannes et paysans à leur phase de grain laiteux pour enfin produire de faux grains (paille) en phase de maturité.

Les localités de Chevreau Lombard, Latapie, Drouin, Rossignol, Lamo, Théart, bac d’Aquin, Potneau, Bambou Laporte, situées dans la commune de Grande Saline (Bas Artibonite) sont, en majorité, les plus frappées par cette épidémie sur la culture de riz.

L’utilisation de produits insecticides n’aurait pas aidé les productrices et producteurs à combattre cette épidémie qui a de graves conséquences sur les conditions socio-économiques, déjà précaires, des productrices et producteurs, déplore l’agriculteur Jean-Robert Délivrance, qui est aussi un ancien maire de la commune de Grande Saline.

La perte de récolte de riz, dans les localités susmentionnées, découlerait également d’une situation de sécheresse, enregistrée depuis plusieurs mois, indique Délivrance.

La vie des productrices et producteurs de la zone et celle de leur famille dépendent essentiellement de la culture de riz.

« Malgré les démarches que j’ai effectuées auprès des responsables de l’organisme pour le développement de la vallée de l’Artibonite (Odva), rien n’est encore fait pour sauver les récoltes de riz des paysannes et paysans », déplore le président du conseil d’administration de la section communale (Casec) de Dauphiné, Énock Saint-Louis.

Pour la prochaine campagne, qui a déjà débuté, certains agriculteurs se montrent réticents à travailler, par crainte de ne pas perdre, à nouveau, leurs prochaines récoltes, fait remarquer Saint-Louis.

Le conseil d’administration de la section communale de Dauphiné appelle les responsables de l’organisme pour le développement de la vallée de l’Artibonite à prendre des mesures préventives visant à mettre en confiance les productrices et producteurs de riz dans la zone.

Se disant être au courant de la situation, le responsable du bureau agricole (Bac) de Grande Saline, l’ingénieur-agronome Monferry Prévilmond, contacté par AlterPresse, affirme avoir alerté le service de la production végétale à l’Odva, lequel avait distribué aux planteurs un produit insecticide appelé Celcron.

Cependant, ce produit insecticide, qui serait en quantité insuffisante, n’a pas permis de circonscrire le fléau ni de sauver les récoltes de riz, reconnait Prévilmond.

La culture de riz dans d’autres zones de la Vallée de l’Artibonite, comme Desdunes, L’Estère et Verrettes, serait aussi affectée par cette épidémie d’insectes, signale le président du bureau agricole de Grande Saline.

En vue de permettre la réussite de la campagne, déjà en cours, l’Odva aurait décidé de mettre à disposition, des planteuses et planteurs des zones affectées, des semences de qualité et des intrants agricoles, annoncé le responsable du Bac de Grande Saline, Monferry Prévilmond. [em rc apr 02/01/2013 0 :00]

 http://www.alterpresse.org/spip.php?article13886

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s