Le niveau des mers augmente 60% plus vite que ne le pensait le Giec

Les pôles sont en train de fondre

Le niveau des mers s’élève, en raison du réchauffement du globe, 60% plus vite que ne l’avait projeté en 2007 le groupe d’experts de l’ONU sur le climat, le Giec, indique mercredi une étude scientifique.

OURS

Les mers montent en moyenne de 3,2 mm par an, selon l’étude réalisée par trois spécialistes du climat et publiée dans la revue britannique Environmental Research Letters.

Or, la projection « la plus fiable » du Giec en 2007, basée sur des données de 2003, prévoyait une hausse de 2 mm par an d’ici 2010.

Dans son rapport de 2007, le Giec avait estimé que la hausse atteindrait de 18 à 59 cm d’ici à la fin du siècle, en raison notamment de la dilatation de l’eau, liée au réchauffement.

L’élévation pourrait atteindre, voire dépasser, un mètre, affirment désormais nombre d’études scientifiques. Un chiffre jugé crédible par l’un des auteurs de l’étude, dirigée par Stefan Rahmstorf de l’Institut de recherche sur l’impact du changement climatique de Potsdam (Allemagne), qui n’a néanmoins pas porté sur ce point.

« Cela signifie que les zones situées à moins d’un mètre au-dessus du niveau de la mer, où il y a une grande concentration de population comme à Port-au-Prince (c’est nous qui soulignons) ou au Bangladesh, vont disparaître », a déclaré à l’AFP l’un des co-auteurs Grant Foster de la société américaine Tempo Analytics.

« Il va y avoir des centaines de millions de réfugiés climatiques, ainsi que de possibles guerres et toutes sortes de conflits pour l’accès aux ressources », a-t-il ajouté.

« Pour les grandes villes côtières comme New York, les effets attendus sont probablement ce qu’on a vu pendant l’ouragan Sandy », a-t-il encore dit.

L’estimation trop basse du Giec sur la hausse du niveau des mers peut s’expliquer par le fait que l’ampleur du phénomène de fonte des calottes glacières ou glaciers plus modestes était bien moins connue à l’époque.

Par ailleurs, le dernier rapport du Giec se base sur des informations obtenues entre 1993 et 2003. A l’époque, les mesures par satellite étaient encore relativement nouvelles, et les scientifiques manquaient de recul pour être sûrs de leur fiabilité.

Le cinquième rapport du Giec sera publié en trois parties, septembre 2013, mars 2014 et avril 2014.

Les pôles fondent

Advertisements

2 réflexions sur “Le niveau des mers augmente 60% plus vite que ne le pensait le Giec

  1. jipebe29 dit :

    Le titre est inquiétant, mais faisons un petit calcul, en supposant que le taux de montée depuis 2000 perdure.
    3,2mm/an x 87ans =27 cm en 2100
    Au lieu de 2 mm/an x 87 ans=18 cm en 2100
    soit un écart de +9 cm à fin 2100.
    Pas de quoi sortir un titre alarmiste!

  2. jipebe29 dit :

    Même si la banquise boréale fondait complètement, les niveaux océaniques ne monteraient pas (application élémentaire du principe d’Archimède). Quant à l’Antarctique, dont la banquise atteint des surfaces record depuis plusieurs années, elle ne peut fondre car ses températures ne sont jamais au-dessus de -15°C. Seule sa péninsule Ouest perd de la glace, mais à cause de phénomènes locaux (éruptions sous-marines récurrentes qui créent des courants chauds).

    Enfin les perspectives d’augmentation de Tglobale ne reposent que sur des modèles numériques eux même construits à partir d’hypothèses non prouvées et réfutées par diverses données d’observation (notamment l’absence de signature du CO2 en zone tropicale).

    Bref, tout ce qui est dit dans cet article ne vaut pas mieux que les prédictions faites en lisant le marc de café….

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s