Décès « suspect » du Juge : Formation d’une commission d’enquête parlementaire

Formation d’une commission d’enquête à la Chambre des députés autour du décès « suspect » du juge Jean Serge Joseph

 

L’implication du chef de l’Etat dans les pressions sur le juge serait grave, selon le président de la Chambre basse

Une commission a été formée mardi à la Chambre basse en vue d’établir les circonstances exactes du décès vraisemblablement par congestion cérébrale du juge Jean Serge Joseph et de vérifier les allégations selon lesquelles le magistrat avait subi des pressions exercées directement par le président Michel Martelly et le premier ministre Laurent Lamothe pour qu’il ferme le dossier de corruption présumée contre des membres de la famille présidentielle dont il avait la charge.

La commission est constituée des députés Sadrac Dieudonné, Gluck Théophile et Louiyst Amiot François. Elle dispose d’un délai de 15 jours pour produire son rapport. Les commissaires auront à rencontrer toutes les personnes soupçonnées d’implication dans cette affaire, précise le président de la Chambre basse, Jean Tholbert Alexis

La composition de la commission correspond aux différentes sensibilités politiques présentes à la Chambre basse, indique M. Alexis. Il ajoute qu’elle aura pour mission principale de déterminer si, effectivement, le président de la République et le premier ministre Laurent Lamothe ont rencontré le juge le 11 juillet dernier au Cabinet de Me Louis Gary Lissade, conseiller présidentiel et ex-ministre de la justice, où des pressions ont été exercées sur le magistrat peu avant son décès.

Si cela s’avère vrai, il s’agira d’une affaire grave au sujet de laquelle le parlement aura à assumer ses responsabilités, a ajouté M. Alexis, en référence implicite à une éventuelle mise en accusation.

A rappeler que le juge d’instruction Jean Serge Joseph avait demandé au président Michel Joseph Martelly d’autoriser la comparution au Correctionnel du premier ministre, des ministres et des hauts fonctionnaires comme témoins concernant le dossier de corruption présumée de l’épouse et du fils du chef de l’Etat, Sophia Saint-Rémy et Olivier Martelly.[jmd/Bff/RK]

http://www.radiokiskeya.com

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s