Lettre ouverte du Révérend Guy Sansarick au cardinal de la République Dominicaine

Rév. Guy Sansarick

Le 2 Janvier 2014 

Son Eminence, le Cardinal Nicolas Lopez Rodriguez

Archevêque Président de la Conférence épiscopale

Calle Isabel la Catolica, 55

Santo Domingo

Republica Dominicana. 

                                                                

Son éminence,

En raison de mon profond respect pour votre titre honorable de Cardinal de la Sainte église et de la vénérable position que vous occupez à Santo Domingo, je me vois obligé d’exprimer mon plus profond désaccord avec votre probation publique de l’Arrêt 168-13de la Cour constitutionnelle dominicaine. 

Je parle au nom d’environ 200 prêtres dont la majorité d’entre eux sont d’origine italienne, irlandaise, polonaise, haïtienne et d’ascendance sud-américaine qui se sont consacrés à la pastorale des immigrants aux États-Unis. Je m’exprime aussi au nom de plus d’un million d’immigrants catholiques qui participent collectivement au ministère, beaucoup d’entre eux sont des immigrants très distingués et bien-aimés en République Dominicaine.

Cardinal Nicolas Lopez Rodriguez

La démarche,  dite officiellement objective de régulariser le statut migratoire légal de nombreux résidents au sein de leur pays,  ne justifie en aucune manière le retrait de la  citoyenneté à des centaines de milliers de Dominicains nés dans leur  pays au cours des quatre-vingt dernières années. Presque toutes les nations et institutions internationales ont élevé la voix contre cette décision répulsive et inhumaine qui va à l’encontre des normes internationales des nations civilisées.

Des Evêques dominicains nobles et consciencieux, ont également protesté contre l’horreur de ce décret qui va à l’encontre du sens traditionnel d’une partie de la population dominicaine qui entretient des relations commerciales avec Haïti. 

Je demeure convaincu, ainsi que le peuple que je représente, que votre position, dans ce cas, est contradictoire à l’Évangile de Jésus-Christ et aux principes de la Doctrine sociale de l’église. J’ai le regret de vous dire que votre témoignage peut confondre les fidèles catholiques sur les enseignements de l’église. 

Malheureusement, votre impact pastoral négatif causera de grands dommages à l’église.


Sincèrement vôtre,


Rév Guy Sansaricq

Evêque auxiliaire émérite de Brooklyn New York

Membre du Conseil de la commission pour la Pastorale des Migrants et des réfugiés de l’USCCB

http://hccoverseas.blogspot.com/2014/01/une-lettre-du-reverend-guy-sansarick-au.html

2 réflexions sur “Lettre ouverte du Révérend Guy Sansarick au cardinal de la République Dominicaine

  1. Nos compliments à son excellence Monseigneur Guy Sansaricq
    avec nos remerciements les meilleurs!!!

    Camille Gauthier

  2. Max Etienne dit :

    Cette lettre du 2 janvier 2014 signee du Reverend Guy Sansaricq merite d’etre retenue dans l’jhistoire ce pays martyr:Haiti. Elle est marquee au coin du courage, de la clairvoyance et du patriotisme. Il est a souhaiter qu’un jour- pas trop lointain- les haitiens et les dominicains mettent au passé leurs differents et partagent l’ile comme deux peuples differents avec des objectifs similaires de paix, cooperation et de prosperite pour leurs citoyens respectifs. Pour y arriver, cependant, il est extremement important de revenir au passé et clarifier pour les supporteurs de la decision judiciaire anachronique connue comme »L’arret TC-168-13″ qu’haitiens et Haiti ont ete les souffre-douleurs perpetuels au profit des dominicains. Son Eminence Nicolas Lopez Rodriguez devrait rappeler aux ouailles dominicaines que Haiti perdu a souffert d’enormes pertes en vies, humaines, biens et espece sonnante et trebuchante pour l’independence de l’ile (de 1791 a 2002). On a aboli l’esclavage dans la partie orientale de l’ile (en ce temps-la la « epublique Dominicaine » n’existait pas). Bien sur, maintenant la Republique Dominicaine est plus riche qu’Haiti et a meme honte d’accepter ce « petit cousin » pauvre, epuise et appauvri comme compagon de misere. Personne ne doit s’etonner de cette pauvrete quand lorsque la naissance de la Republique Dominicaine (un detachement de la tutelle de ce « peuple a traditions africaines), ils ont herite la partie de l’ile la plus florissante et la plus prospere et… s’il vous plait, sans bourse delier. Paradoxalement, en Fevrier 1844, on commencait a peine a payer une indemnite pour l’independence de l’ile d’Haiti. La Republique Dominicaine est nee sans grande peine, l’armee d’Haiti, a l’epoque essoufflee, etait tiraillee par des revoltes internes a n’en plus finir… On comprend aisement pourquoi Reverend Sansaricq est aussi indigne dans sa lettre. La Republique Dominicaine est ce petit parent qui, continuellement est la pour profiter des efforts du cousin debonnaire. Quand ils ont besoin de nos efforts, ils nous courtisent et nous acceptent. Quand ils ont fini de soutirer de nous les avantages enormes, ils nous rejettent, nous degradent et nous martyrisent. Peut-on ajouter que le moment est arrive pour faire notre « mea culpa ». Il existe beaucup de Dominicains- les plus instruits evidemment- qui sont offenses par cet arret. Comme aussi, l’humiliation soufferte par les haitiens en Republique Dominicaine-, comme en d’autres pays hotes ou d’accueil- est alimentee par nos inclinations a nous entre-dechirer… Ceci est vrai aujourd’hui comme it etatit vrai dans les annees 30 du siecle dernier. Rafael Leonidas Trujillo y Molina (l »Hitler de la Caraibe) fut d’origine haitienne. Sa grand-mere, une haitienne l’avait eleve avec une haine pour les haitiens parce qu’elle avait perdu ses biens et proprieties en Haiti (la partie occidentale) pour des raisons politiques . Elle avit du s’enfuir pour avvoir la vie suave…. En bref, cette Decision judiciaire est de taille, car le « massacre du persil » (le coup de couteau) avait succeed a une decision similaire prise entre 1928 et 1929. Le Reverend Guy Snasaricq a donc raison de s’indigner ainsi. Pour repeter deux officiels americains de l’annee fatidique 1937, le massacre des haitiens constituait un genocide sans precedent. Fort de cet argument, on peut dire- au cas ou Son Eminence le cardinal Nicolas Lopez Rodriguez l’oubliait- que cette decision va a l’encontre des Conventions de Geneve, du Pacte de San Jose, de la Convention de Rome, entre autres… Il est d’esperer que le cardinal cesse et desiste d’abonder dans ce sens, invite la citoyennete dominicaine a offrir aide et assistance aux enfants et heritiers de leurs ancetres-enpartie- (Toussaint L’Ouverture, Jean-Jacques Dessalines et Jean-Pierre Boyer). Au contraire, nous exhortons le Cardinal Rodriquez a profiter de sa position et du pupitre pour apaiser pes pilleurs de profession et demander aux autorites locales de ne pas proceder a des arrestrations illegales et arbitraires ou de ne pas tolerer les dominicains a commettre des crimes et les mettre au dos de ces « haitiens d’origine ». Il est a souhaiter que le Cardinal Rodriguez, enfin, rappelle aux citoyens dominicains que deux mois de cela un ancient membre de la Gestapo a recu une peine de prison a perpetuite pour des crimes contre l’humanite, crimes de guerre et atrocites commis contre des civils non armes depuis 1944. Un message de compassion- non seulement defendra la mission de l’eglise catholique- elle raffirmera les allies congenitaux d’Haiti en Amerique du Sud que cette decision fut une aberration et surtout mettera le Cardinal sur un piedestal historique- en vue du fait que la meme decison n’est pas prise contre les milliers d’italiens et autres europeens vivant en Republique Dominicaine- comme un contributeur de paix durable entre deux peuples condamnes par la providence a vivre coude a coude dans une ile choyee par des ennemis communs:tels que desastres, naturels, crises financieres et pauvrete.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s